La crise du logement au-delà des idées reçues

Cet ouvrage écrit par la Fondation Abbé Pierre cherche à montrer la réalité du mal-logement. C'est un livre pour comprendre mais aussi pour débattre et partager. Car le pire serait de ne rien dire, de ne rien faire, ou, pire encore... de ne rien vouloir voir.

13/11/2014

Chaque année, l’apparition des premiers froids place le mal-logement au cœur de l’actualité. À croire que depuis l’appel de l’abbé Pierre et ce fameux « hiver 54 » rien n’a changé. Dans cette France qui s’enorgueillit d’être la 5e puissance mondiale, des femmes, des hommes et parfois même des enfants vivent encore sans logement.

Difficile de dire pourtant que rien n’a été fait depuis 60 ans. En témoignent les nombreuses lois, les plans de construction et la multiplicité des acteurs impliqués. Certes, pour sortir du mal-logement, la France a besoin de moyens accrus, mais elle a aussi besoin d’y voir plus clair sur la réalité de ce que vivent les mal-logés et d’abandonner un certain nombre d’idées reçues qui faussent le débat, comme par exemple, croire que le mal-logement ne toucherait qu’une frange très marginale de la population, supposer que les locataires sont surprotégés, qu’il suffirait de construire tous azimuts ou, à l’inverse, que l’utilisation des logements vacants résoudrait à elle seule le problème... Autre facette de la crise du logement : "Le logement, c'est surtout un problème dans les grandes villes chères"....

Concernant les causes de la crise du logement et sa résolution, citons quelques-unes des idées reçues analysées dans l'ouvrage : "Il y a trop de riches dans les HLM", "Les politiques ne font rien pour que ça s'améliore", "Il faudrait réquisitionner les logements vacants"...

Enfin, sous le thème "Un logement digne pour chacun, un choix politique !", les auteurs apportent leur éclairage, notamment sur les idées suivantes : "La politique du logement coûte trop cher à la collectivité", ou encore "Si tout le monde avait un toit sur la tête, ce serait déjà bien."

Cet ouvrage cherche à montrer la réalité du mal-logement. C’est un livre pour comprendre, mais aussi pour débattre et partager. Car le pire serait de ne rien dire, de ne rien faire ou, pire encore… de ne rien vouloir voir.

Le livre est cosigné par Christophe Robert, délégué adjoint de la Fondation, Anne-Claire Vaucher et Manuel Domergue, respectivement chargée d'études et directeur des Études à la Fondation.

Cet ouvrage édité par les Editions du Cavalier Bleu est en vente dans toutes les grandes librairies (Paris et province) à partir du 13 novembre 2014, au prix de 20 euros ou commandez le directement en ligne sur le site de l'éditeur.