Éternels étrangers de l'intérieur

Un livre de Christophe Robert.

28/08/2013
Qui sont vraiment les « Gens du voyage » ?
Peu satisfaisante, cette appellation renvoie à un ensemble de petits groupes de traditions, de religions et d'histoires souvent différentes qui s'auto-désignent Roms, Gitans, Manouches ou Yéniches. De quatre à cinq cent mille en France, les Tsiganes, qu'ils soient sédentaires ou nomades, intriguent, suscitent de la fascination, provoquent le rejet.
 
Comment les définir ?
Pourquoi ces populations se sont-elles distinguées de celles qui les entourent ?
Comment s'approprient-elles les réalités du monde auquel elles participent ?
Quelles sont la nature et l'origine du rejet dont les populations tsiganes sont victimes ?
C'est tout l'objet de la recherche présentée ici par le sociologue Christophe Robert, pour mieux s'interroger sur l'affirmation de modes de vie et de positionnements en rupture avec le reste de la société.
 
Sociologue, Christophe Robert est directeur des études à la Fondation Abbé Pierre, après avoir été chercheur dans un bureau d'études à Paris dans les domaines de l'habitat, de la politique de la ville, ainsi que sur les thèmes de l'exclusion, du développement culturel et de la lutte contre les discriminations.