”Les Petits Jardins”, une Pension de famille accueillant la souffrance psychique

Depuis un an, la Pension de famille accueille quinze résidents ayant des troubles psychiques durables... Un exemple de lieu de vie encore trop rare.

20/09/2013 | Crédits photos : DR FAP

Âgés de 26 à 60, les résidents de la Pension de famille des "Petits Jardins" ont tous séjourné en milieu hospitalier et trouvent ici un espace convivial où ils bénéficient d’une plus grande liberté tout en disposant des soins médicaux nécessaires, la résidence ayant signé une convention avec l’hôpital psychiatrique de Chalons. Tous les résidents disposent de l’Allocation Adulte Handicapé, l’AAH et d’une APL majorée.

Très peu de structures de ce type existent en France et la Fondation Abbé Pierre a financé à hauteur de 8 % la construction de la résidence d’accueil dans le cadre de son programme "Toits d’abord", associant pour l’occasion également l’un des partenaires de la Fondation, Vauban Humanis.

Convivialité, soins, confort

Aujourd’hui, le bâti répond aux normes basses consommations  et la résidence se compose de 15 studios de 20 m2, d’espaces de convivialités (salons, cuisine, salle d’activité), de bureaux et d’un jardin. Des transports en commun desservent facilement le centre-ville.
Vendredi 20 septembre, les résidents accueilleront le public et les autorités locales lors de la première journée "Portes Ouvertes" de la structure.