Une mère et son fils enfin logés dignement à Vaucluse, dans le Doubs.

Christian a passé les fêtes de fin d'année dans sa maison devenue salubre avec sa mère.

23/12/2013 | Crédits photos : DR FAP

Trouver une solution durable de logement et obtenir un niveau de performance énergétique qui permette d'alléger au maximum les charges, tel était le défi relevé par l'association Julienne Javel, partenaire du programme "SOS Taudis" de la Fondation.

Les travaux de réhabilitation ont duré plus de 6 mois et ont consisté à augmenter la surface habitable de la maison (création de chambres dans les combles isolés) et réaménagement du rez-de-chaussée, en créant un coin cuisine, une salle de bains et des toilettes.

La toiture, le plancher et les murs ont bénéficié d'une isolation thermique très performante (normes BBC) ; un poêle à granulés et un chauffe-eau thermo-dynamique ont été posés ; l'installation électrique a été entièrement refaite.

Une consommation énergétique réduite par 5.

Christian vit depuis 2009 avec sa mère dont la santé est devenue fragile. Ses très faibles ressources ne lui permettaient pas d'effectuer les travaux nécessaires dans la maison dont il est propriétaire. Bénéficiaire de l'Allocation Adulte Handicapé, l'économie mensuelle réalisée va lui permettre de rembourser le prêt des travaux et de vivre en sécurité avec sa mère.

Auparavant, la maison ne disposait ni d'eau chaude ni de sanitaires. La réhabilitation leur permet d'envisager aujourd'hui de vivre dignement et leur assure le maintien dans le logement pour de longues années.

Cette opération de réhabilitation est également exemplaire par le nombre de partenaires sociaux, techniques et financiers qu'elle a rassemblés : association, Département, Région, CAF, Anah...

L'association Julienne Javel, qui s'est chargée du montage du projet, prend en charge aujourd'hui l'accompagnement du ménage dans le nouveau logement.

Depuis 2012, date du lancement du programme SOS Taudis, l'association franc-comtoise a accompagné plus d'une centaine de familles dans la réhabilitation de leur logement. Aujourd'hui, elle travaille plus particulièrement au repérage des ménages mal logés, notamment des personnes âgées vivant en habitat dégradé.