Le 22e rapport sur L’État du mal-logement, en région Auvergne-Rhône Alpes

Dans le prolongement de la présentation nationale du 22e rapport sur l’État du mal-logement de la Fondation Abbé Pierre, l’agence régionale actualise les chiffres du mal-logement en région Auvergne-Rhône-Alpes.

21/03/2017

Manuel Domergue, Directeur des Études de la Fondation Abbé Pierre, viendra partager à Lyon le 23 mars, l’analyse des politiques publiques nationales du logement menées au cours du quinquennat 2012-2017 et les leviers pour faire reculer le mal-logement à l’aube des prochaines élections présidentielles puis législatives.

Au niveau régional, la Fondation Abbé Pierre présentera les 21 et 23 mars une exploration de ce que nous enseigne le parcours des personnes entre demande d’hébergement, prise en compte et non-réponse, avec l’appui d’acteurs locaux diversifiés pour débattre : institutionnels, associatifs ou citoyens, recherche universitaire etc...

Devant la croissance des alertes d’acteurs démunis sur différents territoires régionaux, en zone rurale comme dans les grands centres urbains de Lyon, Grenoble ou Annecy, l’Agence a mené un travail d’exploration visant à tenir compte des parcours de ménages demandeurs d’un toit en urgence, qu’ils soient hébergés dans le dispositif d’hébergement ou en attente à ses portes.

Avec plus de 35 000 ménages en demande d’hébergement sur 7 départements couvrant 77 % de la population régionale, le regard porté sur les situations d’urgence révèle les tensions sur toute la chaîne du logement et invite à repenser fondamentalement et dans son ensemble, la crise du logement.

 

En écho au travail du rapport régional, nous sommes allés à la rencontre de personnes à Buis-les-Baronnies, Lyon et Saint-Étienne, qui ont fait l’expérience de la rue ou d’habitats de recours. Nous avons recueilli des perceptions, des parcours, des perceptions qui ont généré des parcours et des parcours qui ont généré des perceptions. Ces témoignages reviennent sur la rencontre mais aussi la non-rencontre entre un besoin concret de toit et un système organisé pour y répondre mais dont l’offre est uniforme, proposée dans l’urgence et déconnectée de l’expérience de cette diversité de besoins. La diversité des parcours de vie restitués dans ce recueil est à l’image de celle des profils des personnes qui vivent aujourd’hui à la rue, des temporalités différentes dans lesquelles elles se trouvent et des ressources réelles ou figurées dont elles disposent.

Ces témoignages sont à découvrir dans l’éclairage régional en téléchargement ci-dessous. Et découvrez également, 2 extraits sonores :